Rechercher
  • Sabine RAINARD Éclaireuse

Créer de l'espace pour créer



Vous voyez ce fond vert d'eau ? Ces pieds nus ? Cet espace dépouillé ?


La principale caractéristique d'un studio photo c'est d'être "vacant". De présenter un espace libre pour accueillir humain, objet, lumière, couleur, activité. C'est sur le plateau que les choses se mettent en place, s'installent, se font. On ne sait d'ailleurs souvent pas trop comment. Mais elles se font. On les amène. On les met en scène. Et elles prennent vie.


Les photographes, directeurs artistiques et autres stylistes n'ont pas peur de ça. Ils échafaudent dans leur tête, affinent une vision, détaillent l'image et collectent tout ce qui leur semble nécessaire pour la réaliser. Puis, lorsqu'ils arrivent en studio, c'est comme si toutes les pièces pouvaient s'assembler et jouer entre elles. Évidemment, la magie fait qu'il y a des surprises, que des rencontres inattendues se créent entre les choses ou les gens et que finalement la composition diffère légèrement ou totalement de l'image mentalisée. Mais quoi qu'il arrive, il se passe quelque chose. Il émerge quelque chose. Et on laisse faire. Patiemment. En donnant beaucoup de liberté au geste, à l'éclairage, à l'angle et au temps.


J'ai toujours adoré ces séances photo. Que je sois modèle ou celle qui orchestre la mise en scène. J'ai toujours adoré car j'aime définir une grande image, rassembler les éléments pour la façonner, puis la réaliser dans le concret.


En écrivant aujourd'hui, je me rends compte que cela requiert de la confiance, de la patience, de la liberté. Et aussi une forme d'acceptation. Car...


Le vide effraie.

Pourtant... sans espace vide, pas de création.


Cela semble évident.

Si on souhaite installer un nouveau canapé dans son salon, il est nécessaire de retirer l'ancien pour accueillir le neuf. Au même titre que si on souhaite changer de vision, il est essentiel d'arrêter de regarder toujours au même endroit. Ou encore, si on veut vivre quelque chose de différent, il est recommandé de changer d'action.


Bref, tout ça pour dire que lorsque je me suis rendue au studio photo il y a quelques jours, j'ai emmené plusieurs vêtements, plusieurs paires de chaussures, je me suis maquillée, coiffée et je me suis dit qu'on verrait bien ce qu'il se passerait. Là, Ronan, mon photographe nantais (du studio Oioo), a allumé la lumière, fait quelques blagues et cliqué sur le bouton. Et voilà le résultat de cet espace vide que l'on a habité quelques minutes de notre complicité, de notre énergie et de notre créativité.


Si nous avions voulu tout contrôler, nous aurions probablement prévu trop de poses pour le temps imparti, été stressé par le fait de "rentabiliser" cette collaboration, ou bien été crispé par le vide de la pellicule pas encore sublimée.



Cette métaphore m'est venue là. En regardant cette prise de vue que j'aime bien parce que j'y apparais détendue.

Cette symbolique représente notre propension à créer à partir de trois fois rien un moment, une image, une empreinte qui soit l'expression de qui on est sur l'instant si on se laisse porter.


La plupart du temps, il n'y a rien à prévoir. Plutôt du temps, de l'espace et du lest à lâcher. Pour que la création puisse avoir lieu et la scène s'animer.


Pour illustrer cette pensée, voici le son associé : https://youtu.be/XvSdZOk0QPg


À très bientôt,

Sabine

Si cet article peut inspirer, je vous invite à le partager autour de vous, sur les réseaux, dans vos emails, ou auprès de vos amis. Plus que jamais les connexions de cœur à cœur nous nourrissent et nous unissent les uns les autres.

Sache que j'ai publié de nouvelles vidéos sur ma chaîne YouTube.


🛎 Abonnez-vous et suivez-moi :


mon site internet

mon profil Linkedin

ma chaîne YouTube

ma page Insta


49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout