Rechercher
  • Sabine RAINARD Éclaireuse

Donner vie


Voici l’histoire secrète,

De l’arrivée des bébés et des idées,

Des cigognes et des clichés.

De cette figure libre,

Qui fait rêver.


Deux grossesses,

Deux accouchements,

Sans péridurale.

Une conjugaison de détails,

Un non-choix,

Des râles.


Des tonnes de projets,

De conseils créatifs,

Sans geste médical.

Une conjonction d’inspirations,

Un postulat,

De la joie.


Et si on parlait de naissance ?

Créer et faire naître,

Une vision, un dessein, un objet,

Sans langue de bois ou de blabla,

La réalité dans sa vérité,

Ni crue, ni édulcorée, ni fantasmée.

Juste les faits.


On parle des gens parvenus, des succès,

On voit rarement les êtres qui s'éveillent, les essais.

On oublie les balbutiements,

Les premiers pas maladroits,

Les « j’y vais », « j’y vais pas »,

On montre uniquement le résultat.


Que s’est-il passé avant ?

L’envie, l'intuition, la créativité,

L’émergence de l’idée avant sa maturité.

Et pendant ?

Les frétillements originels, la préparation silencieuse,

La genèse des jets,

L'expansion du mouvement avant sa poussée.


On parle peu de la croissance intérieure,

De l’accouchement en soi,

Du fait de donner vie,

De mettre au monde,

Une part non exprimée jusqu’alors,

Qui se préparait à émerger,

Qui se peaufinait,

Ou s’impatientait.


On aime à dire que c’est dur,

Qu’il y a des contre-indications,

Des complications.

Dilatation, expulsion, délivrance,

On manifeste dans la souffrance.


Pourtant le processus est naturel,

Un expire usuel,

Si on l’accueille comme tel.

Le travail de création,

Est un éternel recommencement,

Conception, maturation, développement,

On prend le chemin de l’inspire souvent.


À bien y regarder, on passe notre vie à donner vie,

À un enfant, un rêve, un projet.

Dans la fluidité et la douceur,

Si on libère le flux de l’énergie.

Dans la résistance et la douleur,

Si on contracte le courant de la vitalité.


De la graine à la fleur épanouie,

Finalement tout est lié

À notre aptitude à nous laisser traverser,

Et à laisser aller.


Chanson qui résonne avec les mots de mon cœur :

Gorillaz - Dare



2 vues