Rechercher
  • Sabine RAINARD Éclaireuse

L'amour, l'amour, l'amour


Ma pomme, traversée par l'amour.

Merci à Joyce Besançon, illustratrice de talent (Insta : jo_bsn75).


13 août 2020

J’avais écrit tout un blabla sur l’amour afin de vous présenter le livre de mon ami Samy Kallel « Viens voir la vie autrement – Crise, lâcher prise et résilience » et aussi pour vous inviter à découvrir cette conférence (qui fait un pas de côté) de l’excellente Fanchon Pradalier Roy

« Qu’est ce que l’amour ? Le nouveau paradigme ».

Et puis, j’ai regardé peut-être mon dix septième film romantique depuis le début de la semaine. Et voilà ce qui a émergé.

J’ai aimé un homme une fois. Juste une fois. Avec mon âme. Si puissamment que j’aurais pu en mourir. Si intensément que je me sentais pousser des ailes, capable de tout, sans limite. Si profondément que j’ai été métamorphosée. Quand, recevoir son amour m’a fait plus de mal que le bonheur de lui en donner, l’amour a commencé à diminuer jusqu'à se tarir petit-à-petit.

Je me suis alors beaucoup interrogée. J’ai commencé à mesurer. Calculer. Contrôler. À étouffer ce que je pourrais à nouveau donner. Et ce qui pourrait avoir envie de me traverser. Pas parce que l’amour ne circulait plus en moi, simplement parce qu’il avait été mal réceptionné et que j’avais peur à nouveau de l’offrir. Je me suis dit que c’était de ma faute, que j’étais ci, que j’étais ça…

Il me semble simplement que l’homme que j’ai aimé n’était pas prêt à recevoir un amour entier. Et qu’à ce jour les êtres ouverts à cet absolu que je connais sont mes enfants. Parce que leur cœur pur ne craint pas la puissance de l’énergie reçue et est même prêt à la renvoyer pour la partager. On s’aime de cet amour qu’on ne peut qualifier et qui illumine chaque instant. Infiniment.

J’en viens à m’interroger sur ce mot, que l’on appelle parfois « sentiment », mais qui n’en est pas vraiment. Dans la langue des oiseaux, Amour = âme-our. Our = owl = lumière (en hébreux). L’amour serait donc de la lumière (divine) qui éclaire l’âme.

Cela me connecte directement au vieil adage que « L’amour peut tout ».

Il peut tout car il a la capacité de dépasser la personnalité pour communiquer avec l’âme. L’amour peut tout car il nous porte, nous fait grandir et surtout nous anime de vie.

Alors évidemment, devenir transparent aux yeux, au cœur et à l’âme de l’autre peut être effrayant et peut consciemment ou inconsciemment donner envie de se masquer, d’aimer à moitié ou juste à travers sa personnalité pour ne pas trop se livrer.

Finalement celui qui accepte de se laisser traverser par l'amour, a l'extraordinaire chance de connaître l’autre (connaître en langue des oiseaux : naître avec) et de reconnaître son âme en la voyant telle qu’elle est.

Revenons à la version "officielle" de mon texte.


« On a l’impression de connaître sa définition, ses formes d’expression et surtout ses conséquences en cas d’explosion. Pourtant, on peut en apprendre encore sur la manière d’aborder l’amour, de le concevoir, de le donner, de le recevoir. On peut le découvrir

« autrement ». On peut le « ressentir », le « vibrer », le « conscientiser » plus profondément.


Si nous revisitions ce grand A souvent galvaudé ?

L’amour est magique, mais pas que… il est quantique.

L’amour est coup (de foudre), mais pas que… il est énergétique.

L’amour peut venir, mais pas que… il peut repartir.

L’amour est union, mais pas que… il est élévation.



Il aurait pu titrer son livre « Vas vers toi » ou « Le choix des âmes », Samy Kallel a écrit « Viens voir la vie autrement – Crise, lâcher prise et résilience » en collaboration avec Florence Teste aux Éditions Gereso.


J’ai dévoré ce roman en suivant le parcours initiatique de Luc, personnage principal qui perd tour à tour sa femme et son emploi. Qui abasourdit ne comprend pas. Qui n’a pas vu son couple partir à la dérive et son job suivre. Qui s’offre une pause, une introspection, et découvre un univers parallèle. Celui de la sensibilité, de la sensorialité. Celui du cœur. « Par quoi crois-tu que je doive commencer pour laisser plus de place au cœur, comme tu dis ? ». Au fil du chemin, la voix du cœur telle qu’il la découvre est aussi celle de l’âme-our.

Je vous recommande vivement ce livre doux et sincère qui m’a touché et vous partage une citation de Rumi que vous trouverez à la page 200 :

« Ainsi l’être humain est une auberge.

Chaque matin, un nouvel arrivant,

Une joie, un découragement, une méchanceté,

une conscience passagère se présentent,

comme un hôte qu’on n’attendait pas.

Accueille-les tous de bon cœur !

Même si c’est une foule de chagrins

qui saccage tout dans ta maison,

et la vide de ses meubles,

traite chaque invité avec honneur.

Il fait peut-être de la place en toi pour de nouveaux plaisirs.

L’idée noire, la honte, la malice,

accueille-les à ta porte avec le sourire

et invite-les à entrer.

Sois reconnaissant à tous ceux qui viennent

car chacun est un guide

qui t’est envoyé de l’au-delà. »

En résonance, j’ai écouté la conférence de l’excellente Fanchon Pradalier Roy sur l’Amour comme nouveau paradigme lors de la 21e Université de l’environnement et de la santé à Saintes (Les Chantiers du futur). À voir : « Qu’est ce que l’amour ? Le nouveau paradigme »

En voici quelques extraits :

« Quand on a une intuition, c’est l’amour qui nous parle à l’oreille ».

« Quand l’amour nous tombe dessus, on croit que tout est fini, ça y est, on est arrivé. Mais non, tout commence ».

« Comme enfant, c’est l’amour qu’on reçoit. Comme adulte, c’est l’amour qu’on donne ».

« L’amour est un incubateur de croissance ».


Alors, à tous ceux qui n'y ont jamais cru, qui n'y croient plus ou rêvent encore d'y croire, s'il y a bien un truc qui nous relit, un truc qui nous tient en vie, c'est l'âme-our.


Et pour finir en beauté, laissons-nous enivrer d’amour, d’amour, d’amour avec :

Mouloudji - L'amour, l'amour, l'amour (Version Originale) - La version de Bon entendeur est ici.


Découvrez mes accompagnements en tant que Révélatrice de marque (Conseil en branding et communication) et Révélatrice d'être (coaching intuitif personnalisé) ici.


Lire les billets d'humeurs précédents :

02 juillet - Les gens

02 juin - Le sel de la vie

24 mai - Quand j'entendrai oui à l'intérieur

27 avril - Des sans-culottes aux sans-soutifs

16 avril - Coming out

02 avril - J'ai décidé de tout couper

26 mars - La question n'est pas ce qu'on vit, mais ce qu'on fait avec ce qu'on vit

24 mars - Le déclin de l'Empire humain

23 mars - Du professionnalisme au civisme, rien ne sera plus comme avant

22 mars - À chacun sa manière de traverser

10 mars - La liberté n'est pas forcément résister

19 février - Un échec réussi

18 janvier - Janvier

Et bien d'autres articles écrits en 2019...

Découvrir et commander mes 3 livres de développement personnel et spirituel,

publiés aux Éditions Marie Claire :

- Femme..com

- Maman en garde alternée

- Spirituelle à ma façon

174 vues