Femmes puissantes, coachs et accompagnantes : au service de quel objectif, leur ego ou l’expansion du collectif ?

 

On l’a tous remarqué, les femmes se révèlent. Elles prennent confiance en elles, développent leur posture d’inspiratrice et commencent à prendre place.

Pour certaines, elles sont d’ailleurs vraiment en place (cf le livre de Léa Salamé « Femmes puissantes »).
On peut même dire qu’elles sont « puissantes ».

Attention, cet adjectif n’est pas péjoratif. Il est à entendre dans son sens premier : « Qui a une grande force et intensité, qui a du pouvoir, de l’autorité et de l’influence ».

 

D’accord.
La question est de savoir comment les femmes utilisent ce pouvoir et cette influence ? À quelle œuvre les consacrent-t-elles ? Autrement dit, quelles sont leurs réelles intentions ?

Ce sujet m’anime au quotidien car je rencontre beaucoup de femmes. J’en accompagne énormément aussi (elles composent 95% de ma clientèle). Je les vois évoluer, je les guide à grandir, à prendre confiance, à se déployer… et je ressens leur intention intime, leurs aspirations profondes. Ce qu’elles veulent vraiment exprimer.

Le pouvoir féminin n’est ni mieux ni moins bien que le pouvoir masculin.

On a beaucoup décrié le pouvoir au masculin parce que le pouvoir féminin n’était pas suffisamment visible pour être étudié. Les quelques vagues de femmes hyper puissantes arboraient jusqu’ici des méthodes et des attributs d’hommes, donc leur influence était faussée par le fait qu’elles n’exploitaient pas pleinement leurs potentiels féminins (cf « les working girl des années 80 »). À mon avis, désormais, elles sont dans la pleine expression de qui elles sont selon leur essence propre.

Ce que je vois c’est qu’il se produit exactement les mêmes phénomènes chez les femmes que chez les hommes. Peut-être en plus exacerbé chez les femmes, car elles attendent leur moment depuis des lustres et qu’elles ont reçu de multiples coups de la part de la gente masculine. Quoiqu’il en soit, elles ont aussi à choisir la manière dont elles veulent rayonner. Elles peuvent exploiter leur pouvoir en le déployant pour elles ou bien en l’offrant aux autres.

Que font-elles de leur puissance retrouvée ?
Au choix…

1- Elles ont conscience de leur influence et s’en servent pour nourrir leur ego. Elles se positionnent en tant que « sachantes parvenues », inspirent les autres (souvent des femmes) avec une touche de condescendance (« moi je sais, pas vous, je vais vous apprendre »), en surfant au besoin sur les ressources des personnes qu’elles accompagnent (si au passage elles peuvent piocher des bonnes idées et une énergie créative par ci par là, elles sont au top) et en allant jusqu’à les manipuler (inconsciemment) pour mieux rayonner. Dans ce cas, elles sont coach, mentor & Cie, elles aiment la lumière et assument pleinement de montrer la voie. OK, mais à quel prix pour celles qui vont être dans leur sillage et attendre de leur maître confirmation et légitimité = la plupart du temps, les accompagnements de cette typologie de femmes puissantes sont très chers, teintés de manipulation dissimulée, de jeux d’ego, de mystère bien senti et de méthodes répétées en série… Ce sont des femmes puissantes froides dont le mental tourne à fond, qui brillent en mode « gourou » dans leur communauté.

2- Elles ont conscience de leur puissance quelque part, mais n’en font pas état. Elles se remettent encore souvent en cause, sont sans cesse confrontées à de nouveaux challenges et se savent sur le chemin. Elles font preuve d’une humilité qui parfois rejoint la naïveté. Une forme de fraîcheur et de curiosité simples, qui peut aux yeux du monde leur conférer une sorte de fragilité, alors qu’il n’en ait rien. Elles accompagnent les autres (souvent des femmes, mais pas que) de manière discrète, sans faire d’étalage, en respectant là où l’autre en est et ses propres aspirations = la plupart du temps, les accompagnements de cette typologie de femmes puissantes sont mesurés, teintés de bienveillance et de curiosité, de transparence, d’échanges complices et de ressources intuitives personnalisées… Ce sont des femmes puissantes douces dont le cœur diffuse à fond.

Loin de moi l’idée d’être caricaturale. Les personnes qui ont déjà rencontré des femmes dont le métier est d’accompagner me rejoindront sûrement dans ma façon de regarder.

Alors si vous ressentez l’envie d’être accompagné.e par un coach ou un mentor, regardez bien s’il s’agit d’un vendeur de rêves ou d’un révélateur de réalités.

Observez si la parole de votre accompagnant est bien en accord avec sa posture et ses actions. Fiez-vous à votre instinct. On peut avoir l’élan d’aller rencontrer l’univers de quelqu’un simplement parce que ça brille beaucoup. Par expérience, quand ça brille trop, derrière le voile il n’y a rien. Donc, soyez attentif.ve aux détails, à la sensibilité, à l’image, à l‘énergie, suivez votre cœur, car il est essentiel que vous soyez guidé.e par une personne qui vous respecte et respecte fondamentalement qui vous êtes. Dans votre intégrité, pas pour flatter votre ego.

À très bientôt – Sabine Rainard

www.sabinerainard.com

_______

Si vous vous sentez appelé.e à être pleinement vous-mêmes, à explorer des parts de vous cachées, à révéler qui vous êtes et ce que vous faites avec alignement et simplicité, écrivez-moi. Nous pourrons aller faire le tour de votre monde pour le faire émerger au grand jour, que ce soit grâce à l’accompagnement Révélation de marque ou l’accompagnement Révélation d’être.

Sachez que j’ai publié de nouvelles vidéos sur ma chaîne YouTube.

🛎 Abonnez-vous et suivez-moi :

Laisser un commentaire